logo canson
logo canson

Tutos, conseils artistiques et activités pour enfants

Réaliser un encadrement en 7 étapes

Twitter icon

Notez cet article

Un encadrement réussi suppose de respecter un ordre d’exécution précis… sous peine de vous heurter à quelques anomalies au moment du montage final !

 

En plus de la méthode, il vous faudra aussi du vocabulaire. Et oui, l’encadrement se réalise, et… se parle ! Si vous ne maîtrisez pas le langage de l’encadrement, un conseil : commencez  par lire Les Notions de base, vous y trouverez une mine d’informations essentielles.

 

1) Déterminer les dimensions de la fenêtre image

 

Encadrement : Déterminer les dimensions de la fenêtre image

La fenêtre image correspond à la partie visible de l’œuvre une fois encadrée. L’encadrement doit masquer les éventuelles marges et recouvrir l’œuvre sur au moins 2 mm.

Largeur maximale de la fenêtre image = largeur du document – 2 x 2 mm

Hauteur maximale de la fenêtre image = hauteur du document – 2 x 2 mm.

Si le document est numéroté et signé dans sa marge, mesurez la surface devant rester apparente en bas et ménagez sur les trois autres côtés un dégagement identique ou légèrement inférieur.

 

2) Calculer les dimensions extérieures du paquet

 

Munissez-vous d’une feuille de brouillon et posez-la sur votre œuvre après avoir évidé la surface de la fenêtre image. Déterminez la dimension des marges que vous souhaitez ménager. Dans le cas d’un encadrement simple, ce seront les dimensions du passe-partout.

  • Prévoyez une hauteur identique à la largeur, à moins de souhaiter renforcer, par exemple, l’horizontalité d’un document rectangulaire.
  • Rarement inférieures à 6 cm, les marges les plus courantes varient entre 6 et 10 cm.

Déterminez ensuite les dimensions extérieures du paquet :

Largeur = largeur de la fenêtre image + 2 fois x la marge horizontale.
Hauteur = hauteur de la fenêtre image + 2 x la marge verticale.

 

Astuce : Anticipez ! Prévoyez biseaux et sous-cartes

Même si leur largeur est modeste, ils s’inscrivent en décalé, au-dessus de la fenêtre image, à la manière des marches d’un escalier. Leur largeur devra être ajoutée à celles du passe-partout pour déterminer les dimensions du paquet. À défaut, biseaux et sous-cartes empiéteront sur l’œuvre…

 

3) Préparer cartes et cartons

 

Encadrement : Préparer cartes et cartons

À l’exception des sous-cartes et de l’œuvre, les éléments composant le paquet, y compris le verre, ont les mêmes dimensions extérieures.

 

  • Coupez tous vos cartons, après avoir vérifié vos mesures et l’équerrage.
  • Commander votre verre.

 

 

 

4) Découper la fenêtre image dans le passe-partout

 

  • Tracez vos marges sur l’endroit du carton destiné au passe-partout.
  • Évidez ensuite le centre du carton au cutter, en vous guidant avec une règle. Si vous utilisez un contrecollé décoré, inclinez légèrement la lame du cutter vers l’intérieur pour masquer l’âme du carton.

 

5) Habiller le passe-partout

 

Deux méthodes s’offrent à vous :

  • Collage en plein (directement sur le support) : fixer le passe-partout sur une feuille de papier décoratif ou un tissu dont les dimensions extérieures seront d’au moins 2 cm supérieures, pour les rembords.
  • Habillage par bandes : cette technique, qui consiste à fixer des bandes décoratives une par une, plus délicate, consomme moins de matière.

Tous les collages nécessitent une mise sous presse : en moyenne, 15 minutes.

 

Zoom sur : la technique du glaçage

Les matières perméables, comme les tissus légers mais aussi certains papiers fins (type papier Japon), risquent de laisser transparaître des traces de colle. Le glaçage consiste à les mettre en contact avec une surface préalablement encollée, puis à les laisser sécher. Devenues plus rigides et imperméables, elles seront ensuite aptes à être travaillées.

 

6) Centrer l’œuvre et le dispositif d’accrochage

 

  • Fixez le document sur sa carte de centrage : procédez à un collage en plein pour les documents peu fragiles et sans valeur particulière. Dans les autres cas, préférez la tension à l’aide de bandes de kraft blanc.
  • Attachez le dispositif d’accrochage au carton de fond : la plupart des encadrements sont suffisamment légers pour permettre l’insertion d’un anneau dans une bande de tresse de lin. Pour les encadrements lourds ou de grande taille, fixez deux anneaux.

 

7) Finaliser l’encadrement

 

  • Encadrement : Finaliser l’encadrementSuperposez dans l’ordre tous les éléments du paquet, depuis le carton de fond jusqu’au verre.

 

  • Maintenez l’ensemble en place avec des pinces à dessin, puis solidarisez successivement chaque côté à l’aide de bandes de kraft humidifiées : elles devront recouvrir le verre sur seulement 2 à 3 mm (afin de rester invisibles à l’intérieur du cadre), mais pourront déborder plus largement sur le carton de fond.

 

  • Clouez le paquet dans la moulure du cadre, posez vos baguettes d’encadrement personnalisées.

 

  • Recouvrez les clous avec du kraft gommé. Coupez deux bandes de kraft aux dimensions de la longueur et deux bandes aux dimensions de la largeur puis collez-les. Accrochez au mur… et admirez !

Produits conseillés

Canson® Carton de fonds


A lire aussi

Encadrement : Les notions de base
Encadrement : Les notions de base
De tous les domaines artistiques, l’encadrement est certainement celui qui s’apparente le plus à une science exacte… tout en autorisant une créativité sans cesse renouvelée. Visite guidée…
Les difficultés de l’encadrement
Les difficultés de l’encadrement
L’encadrement se place au service de l’œuvre… et non l’inverse. Dans ce domaine, la méticulosité est de rigueur, et la précipitation toujours mauvaise conseillère. Quelques conseils vous permettront de triompher des principaux écueils.