logo canson
logo canson

Tutos, conseils artistiques et activités pour enfants

La préparation des couleurs à l'huile

Twitter icon

Notez cet article

Du fait de la consistance épaisse et grasse de l’huile, et de son temps de séchage très long, la peinture à l’huile exige plus de maîtrise que les techniques à l’eau. Une préparation est nécessaire pour donner aux couleurs fluidité, luminosité et résistance.

 

Huile : faire un fond coloré

1. Fond coloré : une première couche de couleur très diluée

 

Le fond doit être bien préparé, car il va accueillir de nombreuses couches de couleur. Cette première couche doit être fine et bien diluée pour offrir la meilleure adhérence et révéler la luminosité des couleurs qui vont la recouvrir.

 

Deux options :

 

  • Diluez fortement la peinture avec de l'essence de térébenthine ou du white spirit pour diminuer sa part d’huile et la rendre plus fluide. Attendez que la couche soit bien sèche avant d’appliquer la suivante.
  • Utilisez une peinture ne contenant pas d’huile, comme l’acrylique : elle offre l’avantage de sécher très vite.

 

2. Couches de couleur : la règle du gras sur maigre

 

Pour que la peinture sèche sans craquelures, et que les couleurs soient lumineuses, la règle d’or est de peindre gras sur maigre : chaque couche superposée doit être légèrement plus grasse que la précédente. Les premières doivent donc être pauvres en huile et les suivantes de plus en plus riches.

  • Huile : les couches de couleurComment faire ? Diluez la première couche de couleur avec un médium composé d’un mélange d’environ 60 % d'huile de lin et 40 % d’essence de térébenthine. Augmentez à chaque couche la proportion d'huile de lin. Pour la dernière couche, mélangez les couleurs à 100 % d’huile de lin. 
  • Le médium sert aussi à accélérer le temps de séchage entre les couches, faire varier la brillance et la transparence des couleurs, modifier la texture de la peinture, plus ou moins liquide ou épaisse, et augmenter sa résistance au vieillissement. À vous de trouver les bonnes proportions de médium et de peinture : n’hésitez pas à créer vos propres recettes !
  • Laissez bien sécher la peinture avant de la recouvrir : vous éviterez ainsi que les couleurs ne se mélangent avec celles de la couche suivante et qu’elles ne se salissent.

 

Le bon geste : Mélanger le médium avec la couleur

  • Trempez la pointe de votre pinceau dans le médium.
  • Prélevez un peu de peinture sur l’extrémité des poils.
  • Mélangez l’ensemble sur la palette dans un mouvement de va-et-vient ou un geste circulaire.

Vous constaterez que la peinture change de consistance et s’étale beaucoup plus facilement sur le support.

 

À retenir : vous pouvez introduire un médium dans la peinture au moment de l’application d’une couleur mélangée, mais pas au stade de l’élaboration du mélange.

 

Produits conseillés

Canson® Figueras®


A lire aussi

Les notions de bases pour peindre à l’huile
Les notions de bases pour peindre à l’huile
Qu’est-ce qu’un glacis ? Peindre « gras sur maigre » ? La technique alla prima ? Quels effets produisent-ils ? Aperçu des notions de base pour vous aider à les utiliser.