logo canson
logo canson

Tutos, conseils artistiques et activités pour enfants

Techniques mixtes : Préparer et entretenir son matériel

Twitter icon

Notez cet article

La création est avant tout une question de méthode… et le travail des médiums secs nécessite, à tout instant, une propreté irréprochable. Adopter les bons gestes vous donnera une longueur d’avance !

 

Techniques mixtes : Préparer le papier

Avant la séance

 

Préparer le papier

Les papiers fins sont sujets au froissement, et même les plus épais risquent de bouger au mauvais moment. Fixez votre feuille sur une planche à dessin à l’aide de pinces ou de ruban de crêpe adhésif. Ce dernier présente l’avantage de délimiter des bordures droites… qui resteront protégées pendant le travail.

  • Vous utilisez un papier fin : superposez plusieurs feuilles pour isoler votre travail de la texture de la planche.
  • Si vous employez une technique humide, vous devrez préalablement tendre le papier. Humectez les deux faces à l’éponge, puis fixez la feuille sur la planche à dessin à l’aide de bandelettes de papier kraft gommé.

 

Après la séance

 

Plus vous utilisez de médiums, plus il vous faudra entretenir rigoureusement votre matériel.

 

Protéger vos médiums secs

  • Essuyez pastels et craies avec un chiffon doux ; non pelucheux si vous utilisez des pastels gras. Rangez ces derniers dans des casiers alvéolés ou, à défaut, dans une boîte remplie de grains de riz.
  • Réunissez les fusains, friables et salissants, dans un étui métallique.
Techniques mixtes :  Des gommes immaculées

Astuce : Des gommes immaculées

  • Frottez vigoureusement les gommes classiques sur un textile de coton.
  • Malaxez les gommes mie de pain pour enfouir en profondeur les résidus de matière. Changez-les dès qu’elles arrivent à saturation.

 

Techniques mixtes : Essuyer les surfaces et nettoyer les instruments

Essuyer les surfaces poudreuses

L’utilisation des médiums secs nécessite une belle palette de chiffons, à secouer loin de vos œuvres pour en chasser la matière.

  • Essuyez soigneusement les surfaces susceptibles de retenir les particules, notamment les contours de votre planche à dessin.
  • Eliminez les traces résistantes à l’aide d’une gomme.

 

Nettoyer les instruments : sans attendre !

Même s’il reste possible de venir à bout de résidus intempestifs, mieux vaut nettoyer vos palettes, plumes et pinceaux avant séchage. La méthode dépend du médium employé.

  • À l’eau ou au savon pour artistes pour l’aquarelle, la gouache, l’encre et les médiums secs dilués.
  • À l’essence de térébenthine ou au white spirit pour l’huile.
  • Avec des produits spécialement conçus pour l’acrylique, qui en séchant devient indélébile.

Astuce : Vos plumes, étincelantes
Certaines encres séchant très vite, il peut s’avérer nécessaire de nettoyer vos plumes en cours de travail. Si, malgré ces précautions, des traces résistent, essayez un produit à vitres, une lame de rasoir ou… votre salive. Succès garanti !

 

Conserver vos travaux

  • Vous travaillez au médium sec ? Après chaque séance, rangez votre œuvre en cours d’élaboration à plat, dans un carton à dessin, entre deux feuilles de papier calque, sulfurisé ou glacé. Vous éviterez ainsi toute fuite de matière.
  • Votre travail est achevé ? Utilisez éventuellement un fixatif. Il atténuera cependant les teintes des pastels, raison pour laquelle certains artistes préfèrent ne pas fixer les leurs. Conservez vos œuvres sous verre.

 

A lire aussi

Techniques mixtes : Les notions de base
Techniques mixtes : Les notions de base
De nombreux artistes travaillent en associant différents médiums, peinture à l’eau et crayon, par exemple. Certains en ont fait leur spécialité, mariant les techniques avec bonheur, ostensiblement ou en toute discrétion. Question d’affinité !
Techniques mixtes : Choisir son matériel
Techniques mixtes : Choisir son matériel
Papier, pinceaux, chiffons doux, planche à dessin… Employer plusieurs techniques suggère de raisonner au pluriel. Et de s’attacher aux singularités de chaque médium !