logo canson
logo canson

Tutoriels et conseils artistiques

Nettoyer et entretenir son matériel pour peindre à l'huile

Twitter icon

Notez cet article

Les matériels et matériaux pour la peinture à l’huile sont précieux ! À chaque utilisation, il est indispensable de procéder à un nettoyage complet et soigné.

 

1. Les couleurs

 

Les couleurs à l’huile se conservent bien… à condition de respecter quelques règles très simples !

  • Pendant le travail : pressez la peinture du tube à son extrémité et non juste derrière le pas de vis.
  • Après le travail : essuyez le pas de vis avec un chiffon avant de visser le bouchon pour éviter qu’il ne colle. S’il reste collé : placez le tube dans de l’eau chaude ou au-dessus d’une source de chaleur (un radiateur) jusqu’à ce que vous puissiez le dévisser sans forcer.

Enroulez la partie vide du tube. En un clin d’œil, vous jaugez la quantité de peinture qu’il vous reste !

 

À retenir : rangez vos couleurs dans une boîte de peinture en bois ou en métal de manière ordonnée. Par teintes, des couleurs chaudes aux couleurs froides… il n’y a pas de règle, l’important est que vous n’ayez pas à farfouiller des heures à chaque utilisation !

 

Huile : entretenir ses pinceaux

2. Les pinceaux 

Ils doivent être soigneusement nettoyés après chaque séance de travail : c’est la règle d’or pour conserver longtemps un bon coup de pinceau !

 

Un pinceau propre en 5 étapes :

  • Retirez d’abord l’excès de peinture de la touffe à l’aide d’un morceau de papier (une feuille de journal par exemple) ou d’un chiffon, en travaillant de la virole vers l’extrémité des poils.
  • Rincez la touffe dans du white-spirit puis séchez-la avec un chiffon.
  • Le white spirit étant corrosif, lavez une nouvelle fois la touffe du pinceau dans le creux de votre main avec du savon et de l’eau tiède jusqu’à ce que l’eau savonneuse ne soit plus teintée de peinture.
  • Lissez délicatement la touffe entre le pouce et l’index afin de remettre tous les poils en place.
  • Faites sécher votre pinceau à plat, sur du papier absorbant ou une serviette éponge. Une fois sec, rangez-le dans un pot, la touffe orientée vers le haut.

 

À retenir : si l’essence de térébenthine est le meilleur solvant, elle est aussi très onéreuse et particulièrement irritante pour la peau et les muqueuses. Vous pouvez la remplacer par du white spirit. Il existe aussi des lingettes imprégnées de solvant, utiles pour nettoyer votre matériel sans agresser vos mains.

 

3. Les couteaux et spatules

 

Ne laissez pas sécher les résidus de peinture : vous risquez de ne plus pouvoir les éliminer et de perdre la surface lisse nécessaire au travail au couteau ou à la spatule.

  • Frottez à l’aide d’un chiffon en coton imbibé de white spirit.

 

4. La palette

 

Immédiatement après votre séance de travail, retirez les surplus de peinture avec une spatule ou un couteau à palette. Vous pouvez les conserver, chacun dans un récipient fermé, et les recycler lors de séances suivantes : pour préparer votre fond coloré par exemple.

  • Éliminez les restes de peinture avec un chiffon imbibé de white spirit.
  • Une fois la palette propre, appliquez un peu d’huile de lin pour nourrir le bois : elle conservera son aspect brillant et sa surface lisse.

 

Astuce : jetez vos palettes à la poubelle !

Le nettoyage vous rebute ? Pensez aux palettes jetables ! Elles sont constituées de feuilles de papier spécialement traitées pour le mélange des couleurs et d’une semelle de carton très rigide, pour votre confort !

 

5. Les diluants

 

Inutile de jeter l’essence de térébenthine ou le white spirit utilisés pendant la séance : recyclez-les !

  • Versez les godets contenant le diluant dans un pot.
  • Filtrez le contenu (avec un filtre à café, par exemple). Recommencez jusqu’à ce que le dépôt de peinture soit minime : le diluant est de nouveau prêt à l’emploi !
  • Votre diluant est saturé de peinture ? Ne le jetez pas dans l’évier ! Conservez-le dans un jerrycan et portez-le à un garage qui dispose d’un puits destiné à ce type de produit. Un geste simple pour préserver l’environnement !

 

6. Rangement du matériel

 

La peinture à l’huile implique d’avoir une grande quantité de matériels souvent onéreux. Il est donc important de le conserver en bon état le plus longtemps possible. Regroupez votre matériel en un seul endroit, il sera plus accessible au moment de commencer une séance !

  • Peintures, diluants, médiums et vernis : conservez-les à température ambiante (de 15 à 25 °C). Évitez de les entreposer dans un garage, un cabanon dans le jardin ou tout lieu trop exposé au froid car, à basse température, la peinture s’épaissit et les autres produits deviennent mats.
  • Vos œuvres doivent sécher dans un endroit abrité et sans poussière, qui ne soit ni trop froid ni trop humide (de 15 à 25 °C).

 

 

A lire aussi

Choisir ses couleurs pour peindre à l’huile
Choisir ses couleurs pour peindre à l’huile
Constituées de pigments agglutinés dans de l’huile, les couleurs se présentent dans des tubes en étain ou en plastique, fermés par un bouchon à vis.
Choisir couteaux et pinceaux pour peindre à l’huile
Choisir couteaux et pinceaux pour peindre à l’huile
Tailles, types de poils, formes de la touffe… Couteau à palette ou couteau à peindre… Comment vous y retrouver ?


Produits conseillés

Canson® Figueras®