logo canson
logo canson

Tutos, conseils artistiques et activités pour enfants

Mathias Braun : « L’aquarelle, ce n’est pas du coloriage ! »

Twitter icon

Notez cet article

Aquarelle - Mathias Braun

Croquis sur le vif, illustrations de presse ou pour enfants, carnets de voyage, dessin juridique… Mathias Braun est un dessinateur et aquarelliste infatigable. L’important pour lui : relever de nouveaux défis.

 

Pourquoi cette envie permanente de croquer tout ce qui vous entoure ?

J’ai besoin d’exprimer ce que je vois. Lorsque je sors, j'emporte systématiquement l'un de mes nombreux carnets : j'en ai un pour les croquis de voyage, un pour les nus, et même un entièrement dédié à la cathédrale de Strasbourg ! Je suis toujours en train de m’exercer.

 

Pour les travaux intimistes, vous ne jurez que par l'aquarelle. Comment la travaillez-vous ?

J’apprécie l’aquarelle pour ses qualités expressives et sa rapidité de mise en œuvre. J’utilise des godets, pratiques à emmener partout avec soi, et un bloc de papier épais, qui absorbe l’eau et permet un bon placement des pigments. L’essentiel est de bien diluer les couleurs, de laisser une réserve pour la lumière et de limiter au maximum les crayonnés préliminaires. L'aquarelle, c'est de la peinture, pas du coloriage !

 

Vous réalisez souvent des illustrations pour enfants…

Même si la fiction reste mon premier amour, mon activité me conduit de plus en plus vers le dessin documentaire jeunesse. Loin d'être rébarbatif, comme je l'imaginais au départ, ce travail est en fait aussi amusant que rigoureux. Forcé de me documenter sur des thèmes très différents, j'apprends énormément. J'aime aussi enseigner, transmettre ce que je sais : cela m’apporte beaucoup sur moi-même, tout en m'obligeant à me renouveler, à rester « dans le coup ».

 

Comment êtes-vous passé de l'illustration au dessin juridique ?

J'ai une vraie passion pour le dessin d'observation. Aussi quand France 3 Alsace m'a proposé d'illustrer des reportages juridiques pour ses JT, j’ai relevé le défi. À l’audience, je ne dispose que de 20 à 30 minutes pour capter un personnage, synthétiser son expression. Je commence par un très rapide crayonné au porte-mine, puis je passe à l'aquarelle. Parfois, je me contente d'un dessin au trait au feutre noir ou au feutre-pinceau.

 

Illustrateur free-lance formé aux Arts Décoratifs de Strasbourg, Matthias Braun enseigne à l'Iconograf, école de formation à la BD et à l'image narrative, ainsi qu’à l'école d'arts appliqués MJM Graphic Design de Strasbourg.

Ses principales publications :

  • Éditions pour enfants (Hatier, Rageot, Larousse…)
  • BD : Histoires fantastiques, collectif d’adaptations de nouvelles d’Edgar Allan Poe (Asteure, septembre 2008)
  • Presse (DNA, Averbode, Haute-Alsace, Marguerite…).

http://gallymathias.blogamoi.com

 

Aquarelle - Mathias BraunAquarelle - Mathias BraunAquarelle - Mathias Braun

Produits conseillés

Canson® XL® Aquarelle


A lire aussi

Aline Grasset-Bizot : « Dessiner à partir du vivant »
Aline Grasset-Bizot : « Dessiner à partir du vivant »
Aline Grasset-Bizot n'est venue à la peinture qu'à 35 ans. Après avoir beaucoup exposé, elle donne aujourd'hui des cours en atelier.