logo canson
logo canson

Tutos, conseils artistiques et activités pour enfants

Découvrir les surprenantes oeuvres de Maurits Cornelis Escher

Twitter icon

Notez cet article

Découvrez avec les enfants l'œuvre de M.C. Escher, inspirée de concepts mathématiques et réalisez des pavages aussi ludiques que surprenants.

Découvrez au travers de ces deux mises en situation le concept du pavage (ou tessellation) : construire des formes régulières qui s'imbriquent les unes dans les autres pour former un motif.

Vous donnerez vie à ce motif comme le faisait M.C. Escher, en jouant avec les contrastes aussi bien dans le fond (couleurs) que dans la forme (sujet traité). Deux projets artistiques qui feront appel à l'imagination des enfants !

 

Période historique : XXème siècle – Optic Art

 

M. C. Escher est un artiste néerlandais né à Leeuwarden le 17 juin 4898 et décédé à Laren le 27 mars 1972. Il est connu pour ses gravures sur bois, lithographies et mezzotintos souvent inspirées des mathématiques.

Elles représentent des constructions impossibles, des explorations de l'infini, des pavages et des combinaisons de motifs qui se transforment graduellement en des formes totalement différentes.

Au cours de sa vie, M.C. Escher réalise 448 lithographies et xylographies, et plus de 2 000 dessins et esquisses.

 

 

Contexte et analyse de l'œuvre

Contexte et analyse de l'oeuvre

 
Le contexte

Maurits Cornelis Escher est né aux Pays-Bas en 1898.

Son père est ingénieur hydraulique, il a deux frères qui suivront eux aussi des études scientifiques. M. C. Escher n'est pas brillant à l'école, la seule matière qui l'intéresse, c'est le dessin. Ses parents, face à son attrait pour le domaine artistique, l'engageront à poursuivre des études d'architecture, il fera ensuite le choix des arts décoratifs.

C'est au cours d'un voyage en Espagne qu'il découvre le palais de l'Alhambra et ses mosaïques : des motifs qui s'imbriquent et se répètent à l'infini. Suite à cette visite il développe une fascination pour les pavages et commence ses expérimentations.

M. C. Escher estime que représenter des motifs abstraits n'a pas de sens. Il travaillera des sujets vivants (hommes, oiseaux, poissons, lézards...) en 2D. Plus tard les personnages de ses « puzzles » émergeront en 3D, il développera ensuite un intérêt pour la perspective et les constructions impossibles.

 

L'analyse de l'œuvre

1. En termes de forme
Cette œuvre est une gravure sur bois de 43 x 43 cm réalisée en 1939.

2. En termes de technique

Ce tableau représente des poissons gris dans une eau noire qui se transforment peu à peu en montant. On remarque que ces poissons deviennent les interstices qui définissent les oiseaux dans le ciel, et vice-versa.
Cette illusion est entretenue par l'utilisation du noir et du blanc, le contraste des couleurs et des formes fait que le regard ne peut se concentrer que sur les poissons ou sur les oiseaux.

3. En termes de signification

Il s'agit à la fois d'un pavage et d'une métamorphose. Le regard circule sur l'œuvre donnant une impression de cycle sans fin de l'air à l'eau.
Cette œuvre invite à réfléchir au-delà de son caractère géométrique et mathématique sur les notions d'infini, d'espace et sur l'ordre qui régit la nature qui nous entoure.

4. En termes d'usage
« Je pourrais remplir toute une seconde vie à travailler sur mes impressions » … En effet, Escher laisse derrière lui plus de 400 lithographies et 2000 dessins, il ne se considère pas comme un mathématicien, il s'est inspiré des concepts mathématiques et les mathématiciens se sont inspirés de ses travaux, mais il reste un artiste graphique.

 

1 - Les objectifs pédagogiques : enfants de 2 à 6 ans

 

Matériels :

 

 

 

 

Les objectifs :

  • Maitriser le coloriage
  • Colorier en algorithme
  • Développer l'imagination

 

Le mode opératoire :

Téléchargez le PDF des pavages.
Imprimez et distribuez une planche par enfants, adaptez la taille du motif au niveau des enfants (le motif peut être agrandi).
Ces pavages représentent des formes abstraites dans lesquelles il faudra imaginer une personne, un animal, un visage…

Invitez les enfants à imaginer un sujet dans leur forme, vous pouvez les guider dans leur choix en leur présentant différentes possibilités de dessin.
Dans un premier temps, les enfants traceront les éléments qui distingueront leur motif au feutre noir (des yeux, un nez, une bouche, des oreilles …).
Il leur faudra ensuite colorier les pavés en utilisant plusieurs couleurs et en veillant à ne pas colorier deux zones contiguës d'une même couleur.
Les coloriages pourront ensuite être découpés en forme de fanions de même taille (triangles ou rectangles) et assemblés en une guirlande décorative.

 

2 - Les objectifs pédagogiques : enfants de 7 à 11ans

 

Matériels :

 

 

 

Les objectifs :

  • Développer la créativité
  • Créer un motif au raccord
  • Maitriser le tracé et le coloriage

 

Le mode opératoire :

Mettez à disposition des enfants des carrés de 6 cm de côté d'un papier épais (au moins 220gr/m²).
Vous allez leur expliquer la démarche pour créer un motif au raccord dans ce carré.

Le principe est le suivant :
il faut dessiner un tracé aléatoire qui joint les 2 angles d'un même côté, puis découper la forme obtenue et la scotcher sur le côté opposé du carré, il faut recommencer l'opération pour les 2 autres côtés du carré. Vous obtiendrez une nouvelle forme qui pourra être dupliquée et imbriquée à l'infini (voir l'exemple de la photo).
Une fois le gabarit réalisé, chaque enfant devra imaginer le sujet qu'il dessinera dans cette forme (un visage, un animal, un personnage ...)
Distribuez une feuille Canson® A4 à chacun, à l'aide de leur gabarit les enfants reproduiront leur motif sur la totalité de la feuille avec un feutre noir épais, dans le sens qui leur convient.
Afin que le pavage ressorte, il est conseillé de dessiner les détails de chaque forme à l'aide d'un feutre noir plus fin. Veillez à ce que les enfants ne se trompent pas dans l'alternance des formes.
Une fois le pavage entièrement dessiné, proposez-leur de mettre leur dessin en couleur.

Invitez les enfants à jouer sur les contrastes : trouver deux sujets qui s'opposent (ex. : poisson/oiseau, visage souriant/visage fermé, insecte/éléphant, fille/garçon ...) et choisir des couleurs qui tranchent afin de bien distinguer leurs deux sujets.
Vous pouvez par la suite afficher les travaux de chacun et discuter du choix des formes et des couleurs.

 

 

Astuce :

Cette fiche vous inspire ? Nous vous proposons de continuer l’aventure ! Pour se faire Canson vous invite à mettre en valeur la ou les réalisation(s) de vos élèves et à les partager avec notre communauté. Qu’importe le sujet, nous serons ravis de découvrir votre créativité ! Dans ce cas, vous pouvez simplement nous contacter à l’aide du formulaire contact.

Produits conseillés

Canson® Colorline®


A lire aussi

Découvrir la richesse du travail du peintre autrichien : Gustave Klimt
Découvrez la richesse de son travail et la finesse des détails qu'il apporte à ses tableaux, créez avec les enfants des portraits uniques inspirés de ce peintre autrichien.