logo canson
logo canson

Tutos, conseils artistiques et activités pour enfants

Caroline Bartal : « Croquer des héroïnes modernes »

Twitter icon

Notez cet article

Dessin : Caroline BartalDessinatrice professionnelle à 25 ans, Caroline Bartal signe son premier contrat quatre ans plus tard, aux éditions Dargaud. Son personnage de prédilection ? L'aventurière !

 

Comment devient-on dessinatrice de BD ?

C'est Tintin et ses aventures qui m'ont donné envie de dessiner. J’ai été aussi très marquée par la télévision : Albator, Candy, les personnages de mangas... bref, tous ces héros qui ont bercé ma génération. À huit ans, j’ai dessiné ma toute première BD. Aujourd'hui, je m'intéresse plus particulièrement à l'univers féminin. Les passagers du vent, de François Bourgeon, est pour moi un album culte : cette fresque historique, qui a pour cadre la mer au 18e siècle, raconte les aventures rocambolesques d'une jeune femme prénommée Isa. J'aime aussi beaucoup le dessin d'Enki Bilal dans La femme piège.

 

Qui sont ces femmes que vous mettez à l'honneur ?

J’aime croquer des héroïnes modernes, jeunes et élancées, à qui il arrive une foule d’aventures. Mais j’ancre toujours leur histoire dans la réalité. Pour leur création, je m'appuie sur des photographies, des journaux de mode. Je fais également beaucoup de recherches documentaires sur Internet.

 

Comment définiriez-vous votre style ?

Je dirais qu'il est semi-réaliste. Le réalisme est pour moi beaucoup trop rigoureux et triste : je n'ai pas la patience de dessiner des voitures, des chaises, des tables... Cependant, mon trait est assez dynamique pour me permettre de créer un univers. Aussi, je triche un peu : quatre ou cinq traits peuvent suffire à symboliser une table... En fait, un illustrateur dont le dessin est facilement reconnaissable a toujours partie gagnée !

 

Techniquement, comment travaillez-vous ?

J'utilise un papier solide car je travaille beaucoup mon dessin et je gratte souvent. Je choisis aussi une mine de plomb assez grasse : mon trait ressort mieux et je peux gommer plus facilement. Ensuite, j'encre mes dessins au marqueur, en utilisant toute la palette traditionnelle de l'aquarelle. Comme je suis vraiment très perfectionniste, il m'arrive parfois d'effacer certaines couleurs à l'aide d'un coton trempé dans l'eau de javel : un petit coup de sèche-cheveux et je peux recommencer !

 

Caroline Bartal a publié une série de trois albums aux éditions Dargaud-Benelux : La Danseuse du Temps (scénario : Jung et Jee-Yun).

Son nouvel album est intitulé Barbudo (scénario : Philippe Bonifay) (éditions Glénat).

www.flickr.com/photos/carolineb

 

dessin : Caroline BartalDessin : Caroline Bartal

Produits conseillés

Canson® 1557®


A lire aussi

Dessiner une demoiselle en crayonné
Dessiner une demoiselle en crayonné
Le but de cet exercice de dessin est de vous apprendre, en quelques coups de crayon, à donner de la personnalité à vos personnages : attitudes, coiffure, vêtements, matières etc.